Le big data enfin au service du marketing des TPE et PME

par | Fév 12, 2020 | Business, Entrepreneuriat | 0 commentaires

Le big data s’est imposé en seulement quelques années dans les entreprises du monde entier, et cela à de multiples niveaux. Le marketing est parmi les premiers à pouvoir en tirer les bénéfices. D’autant plus que des solutions existent aujourd’hui pour rentabiliser rapidement, et à moindre coût, les investissements nécessaires.

En quoi le big data est utile pour le marketing ?

Quel est le but du marketing sinon d’attirer les clients et de les inciter à revenir ? Et comment mieux y parvenir que l’en sachant exactement à qui s’adresser et quels messages seront les plus convaincants ?

Pour tenter de retenir vos consommateurs idéaux, vous avez sans doute déjà utilisé des personas, vous avez peut-être suivi des cahiers de tendance, vous avez collecté des dates d’anniversaire pour leur envoyer vos souhaits le jour J… Le Big Data appliqué au marketing, c’est un mix de toutes ces techniques, mais avec une recette améliorée !

En collectant un maximum de données sur vos clients, comme sur vos prospects, vous acquerrez une meilleure connaissance de ce qu’ils sont, de ce qu’ils aiment, de ce qui les attire, les pousse à réagir, des moments où ils sont le plus à l’écoute… Et toutes ces informations peuvent être utilisées pour envoyer le bon message, à la bonne personne, au bon moment.

Par exemple, en sachant que votre prospect est un consommateur régulier d’enseignes de bricolage, vous pouvez lui proposer un bon d’achat pour votre toute nouvelle perceuse.

Et il sera encore plus bienvenue s’il arrive au moment où ce prospect a effectué des recherches sur ce sujet !

Le big data ne se limite pas au marketing, il est partout :

Barcelone prévoit de s’appuyer sur l’analyse de données pour fluidifier la circulation, comme pour savoir dans quels quartiers des distributeurs de billets ou des stations de locations de vélo en libre-service seraient les plus utiles.

Un procédé qui peut aisément se transposer dans l’aménagement d’une boutique physique ou pour la refonte d’un site internet. 

En connaissant les nouvelles tendances, le moment où les clients font des recherches sur certains sujets, ou même en tenant compte des pics de chaleur, vous serez présent là où vos clients ont besoin de vous.


La conversion de vos messages n’est pas garantie, elle ne peut jamais l’être, mais le big data augmente considérablement vos chances !

Traitez les données à moindre coût !

Le big data ne peut exister qu’à partir du moment où de nombreuses données sont collectées et croisées.

Ces informations sont aussi variées que les catégories socioprofessionnelles des gens, leurs compositions de famille, leurs zones de résidence, les images auxquelles ils réagissent sur les réseaux sociaux ou l’heure à laquelle ils se lèvent le matin.

L’essor des objets connectés crée un nouvel afflux de données potentiellement utilisables.

Mais il ne s’agit pas seulement de les engranger : il faut aussi pouvoir les stocker, y accéder facilement et les utiliser à bon escient.

Il s’agit d’un véritable problème : d’après une étude, rien qu’en Europe, ce sont 30 millions par an de pertes de revenus pour les entreprises qui ne savent pas comment y faire face.

L’analyse des données nécessite aussi souvent l’embauche d’un data scientist, capable de trier, de segmenter et d’analyser les données brutes. Autant d’étapes qui semblent parfois peu accessibles au TPE/PME.

Il existe pourtant des solutions plus abordables pour elles, principalement grâce à l’externalisation.

Vous aurez ainsi tout intérêt à vous appuyer sur des fournisseurs de données, qui collectent de nombreuses informations et les croiseront avec les vôtres, de manière à être toujours plus pertinent tout en faisant l’économie de certaines recherches.

Le cloud est également essentiel pour dématérialiser le stockage à moindre coût. L’idée principale, pour les TPE et PME comme la vôtre, est de mutualiser les services existants !

Ces solutions rendent le big data accessibles à tous et vous permettront d’en tirer le meilleur des profits.

Ne ratez pas le train du marketing digital !

Le marketing d’aujourd’hui se dématérialise. Nous vivons dans une époque où les gens se renseignent d’abord sur internet avant d’effectuer un achat en magasin.

C’est ce que l’on appelle le ROPO (Research Online, Purchase Offline) et les chiffres de 2016 indiquaient que 70 % des consommateurs d’une marque visitaient son site internet.

Leroy Merlin s’appuie d’ailleurs sur les chiffres de ses visites pour affiner ses préparations de commandes de produit en magasin. Cette tendance est exponentielle et il est crucial de ne pas passer à côté.

Il serait également dommage d’ignorer que les internautes sont sans cesse sollicités par des mails publicitaires comme par des bannières variées.

Si vous voulez être l’aiguille dans la botte de foin, et vous faire remarquer, vous ne pouvez pas vous contenter des techniques anciennes qui vous noient dans la masse.

Seule une communication qui s’adresse directement au consommateur le touchera efficacement.

Et c’est là que le big data entre en jeu : il permet de proposer une véritable stratégie one-to-one.

Ce qui signifie qu’en sachant que Marc est un amateur de sport qui va s’entraîner tous les soirs ou que Marie est une mère de famille soucieuse d’écologie, vous ne vous adresserez pas de la même manière à chacun d’eux.

Ils se sentiront plus écoutés… donc ils seront plus attentifs à ce que vous leur direz.

C’est ainsi que Doux Good, un site de e-commerce de cosmétiques bio, utilise le big data pour construire une base de données très segmentée.

Son but : envoyer des newsletters extrêmement ciblées à ses clients : un homme ne recevra pas un mail concernant des produits pour femmes enceintes ! Le taux d’engagement suite à cheque mailing s’est ainsi amélioré.

Pour y parvenir, il n’est pas nécessaire d’étudier de près chacun des internautes qui vient un jour sur votre site. Ce qui l’est, par contre, c’est de prévoir des scénarios répondant à certaines circonstances.

Google utilise pour y parvenir le predictive marketing engine : il s’agit d’attribuer un score pour toute action effectuée par l’internaute (la consultation de votre site, les pages qu’il visite, une demande d’information) et de lui proposer des réponses adaptées, grâce à des scénarios préétablis.

Il sera même possible de déclencher automatiquement un plan marketing si le nombre de commentaires négatifs sur un produit progresse de plus de 10 % en un mois. Vous n’aurez plus rien à craindre des bad buzz !

Succès, outils, évolution, fun :

Tout ce qu’il vous faut pour dépasser vos limites !

Vous allez enfin pouvoir réaliser vos rêves les plus fous… Grâce au web et aux puissantes technologies qui l’accompagnent, vos projets professionnels et personnels vont prendre vie. Qu’attendez-vous ?

By Anthony Gonnet Vandepoorte

Ingénieur en sciences numériques et serial intra/entrepreneur. Je me dope chaque jour à l'innovation et aux nouvelles technologies, pour me transformer la nuit en un inventeur multipotentiel et pragmatique. Mes pouvoirs ont d'ailleurs été utilisés en travaillant aux côtés de Google, Microsoft, Voyage SNCF, Amazon, Saint-Gobain, Tedx. Découvrez-en plus sur mon site internet personnel.

Vous allez adorer…

0 Comments

0 commentaires

Laisser un commentaire